Sans titre (45).png

AIDER UN

PROCHE

8 conseils pour les proches de
victimes de violence conjugale

Être témoin d'une situation de violence est toujours difficile. Cela l'est encore davantage lorsqu'il s'agit de notre fille, notre sœur ou notre amie. Les proches de victimes se sentent souvent démunis et impuissants face à la détresse d'une personne qu'ils aiment. Voici donc quelques conseils pour vous guider.

Offrez votre aide et donnez-lui accès aux ressources en violence conjugale.


Offrir de l’aide, de l’information et des ressources à une victime permet de lui redonner du pouvoir sur sa vie, à la condition de respecter les choix qu’elle fait par la suite.




Soyez vigilent face à la violence relationnelle.


Ces comportements, comme de mentir ou de manipuler les proches contre la victime, visent à influencer leur opinion de la victime ou de la situation.




Soyez conscient du potentiel de danger.


Il est primordial de respecter les décisions de la victime face à sa relation et face au partenaire puisque le danger d’escalade est bien réel.




Aidez la victime à se faire sa propre idée de la situation.


Une victime de violence conjugale se fait imposer une vision de la situation par le partenaire violent, ce qui peut brouiller sa perception de la situation et faire en sorte qu’il lui est souvent difficile de voir la violence pour ce qu’elle est.




Soutenez la victime dans sa reprise de pouvoir sur sa vie.


Une victime de violence conjugale a de moins en moins le droit d’exercer son libre arbitre et de faire ses propres choix. Le fait de respecter les choix qu’elle fait pour elle-même et pour ses enfants est donc très important.




Contrez les effets de la violence sur la victime.


Communiquer son respect et renvoyer une image positive d’elle-même à la victime permet de contribuer à préserver son intégrité psychologique.




Demeurez présent dans la vie de la personne.


Éviter à une victime de se retrouver isolée dans sa relation, c’est améliorer sa sécurité et celle de ses enfants.




Évitez de vous sentir impuissant.


Validez auprès de la victime si elle souhaite que vous fassiez quelque chose pour elle. Si elle répond oui, aidez-la à trouver réponse au besoin exprimé. Si elle répond non, sachez que ce que vous faites déjà répond à ses besoins actuels.





Votre attitude et votre disponibilité pourraient sauver une vie!

Il est normal de se retrouver sans mot face à une victime de violence conjugale. Il peut être difficile de savoir quoi répondre à sa souffrance, à son ambivalence et à son impuissance, tout en évitant de mettre de la pression sur ses choix ou sur le rythme de ses démarches.

 

Voici 14 phrases simples qui peuvent faire une grande différence pour soutenir une victime de violence conjugale et lui donner envie de continuer à s’exprimer sur ce qu’elle vit avec soi ou quelqu’un d’autre.

14 phrases simples pour faire du bien à une victime de violence conjugale

lotus%20mauve_edited.png
  • Je te crois.

  • Tu as bien fait de m’en parler.

  • Je suis certaine que tu as de bonnes raisons d'éprouver (un malaise, de la peur, de la peine, etc.) face à la situation.

  • C'est normal d'avoir cru en sa bonne volonté et d’avoir espéré que les choses s’améliorent.

  • Peu importe la situation, il n'aurait pas dû agir ainsi envers toi.

  • Tu as le droit d'avoir une perception différente de celle de ton partenaire.

  • C’est une situation complexe et je comprends que tu aies de la difficulté à y voir clair.

  • Tes réactions sont normales, c'est ce que tu subis qui ne l'est pas.

  • C’est épuisant, physiquement et mentalement, de vivre dans un tel stress.

  • Tu es la mieux placée pour juger de ta situation et de ce qu’il faut faire.

  • Tu as le droit de prendre ton temps pour prendre la meilleure décision pour assurer ta sécurité et celle de tes enfants.

  • J’ai confiance en ton jugement. Tu prends les meilleures décisions possibles dans le contexte.

  • Il existe des ressources qui peuvent t’épauler à travers tout ça.

  • Je ne ferai rien sans ton accord.