Sans titre (45).png

VIOLENCE

CONJUGALE

La violence conjugale postséparation est la violence conjugale qui se manifeste sous toutes ses formes en contexte postséparation. On entend par contexte postséparation le moment où la femme prend la décision de mettre fin à la relation et qu’elle s’inscrit dans une démarche de réorganisation de vie et de reprise de pouvoir.

 

C’est une période où les stratégies de domination et de contrôle de l’ex-conjoint se transforment, se multiplient et perdurent, exposant ainsi la femme et ses enfants à un plus grand risque d’atteinte à leur sécurité (psychologique et physique) pouvant aller jusqu’à l’homicide.

 

La violence peut prendre différentes formes :

La violence conjugale a des impacts à plusieurs niveaux :

La violence conjugale n’est pas une perte de contrôle ou une démonstration d’amour.

Santé mentale

Se sentir déprimée, au point de prendre de la médication ou de vouloir lui laisser les enfants. Se sentir stressée, angoissée, anxieuse, seule. Se faire moins confiance et s'aimer de moins en moins.

Santé physique

Souffrir de maux de tête, de peurs, d’hypertension, d'épuisement, etc. Avoir des blessures.

Problèmes financiers

Devoir quitter son travail.​

Quelques statistiques

  • En 1999, 172 000 Canadiennes ont subi une forme quelconque de violence après la séparation.

  • 22% d'entre elles mentionnent que la sévérité de la violence a augmenté suite à la séparation.

  • 40% d'entre elles rapportent que la sévérité est demeurée la même suite à la séparation.

  • 37% d'entre elles disent que la violence a débuté après la séparation.